La course aux vaccins du COVID-19

Le laboratoire pharmaceutique SANOFI multiplie ses efforts pour la recherche des vaccins du COVID-19.
Le laboratoire pharmaceutique SANOFI multiplie ses efforts pour la recherche des vaccins du COVID-19

Face à la crise sanitaire et économique sans précédent que nous traversons, SANOFI, premier laboratoire français et un des leaders mondiaux dans le domaine de la santé mène et soutient le développement de programmes de recherche, pour accentuer sa mobilisation et d'accélérer la découverte d’un vaccin et de thérapies contre le COVID-19 et apporter des solutions sur le long terme.

En France, SANOFI s’est mobilisé dès le début de l’épidémie et joue un rôle d’avant-garde dans de multiples initiatives de lutte contre la maladie.

Deux vaccins à l’étude

Disposant d’un des plus grands sites de vaccins au monde, SANOFI étudie actuellement différents médicaments existants, susceptibles de constituer un traitement potentiel du COVID-19 et mobilise son savoir-faire dans la mise au point d’un nouveau vaccin. Le laboratoire pharmaceutique privilégie deux projets de développement de vaccins. Le premier test porte sur un vaccin utilisant la plateforme du groupe pour ses vaccins contre la grippe. C’est ce vaccin qui est notamment développé dans le cadre d’une collaboration avec l’Autorité américaine de recherche et de développement biomédical avancé. Ce vaccin est le plus avancé pour le laboratoire français dans la lutte contre le coronavirus. En termes de calendrier, Sanofi devrait démarrer les phases de développement clinique, donc la phase 1, après l’été. L’autorisation de mise sur le marché est envisagée, pour le moment, à partir de mi-2021. La technologie est basée sur l’ADN recombinant, que Sanofi utilise déjà pour son vaccin grippal saisonnier. Avec l’avantage de pouvoir aller vite, grâce à la maîtrise de la technologie et son profil de sécurité déjà avéré. Le second projet de SANOFI, est bien plus délicat et novateur. Il vise à utiliser une plateforme d’ARN messager. Cette technologie vise la mise au point d’un vaccin apportant un matériel génétique permettant, après injection, d’activer la machinerie cellulaire pour produire la protéine et les anticorps contre le coronavirus.

La France soutient la recherche

Le gouvernement et SANOFI veulent désormais aller de l’avant dans un partenariat qui a pour objectif d’accélérer la mise au point d’un vaccin et de traitements contre le coronavirus. Le chef de l’Etat a ainsi annoncé, mardi, une enveloppe de 200 millions d’euros dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir : 120 millions pour soutenir les capacités de production de vaccins et de traitements ; et 80 millions destinés aux essais thérapeutiques de phases 1, 2 et 3 pour les candidats-vaccins contre le coronavirus. Une deuxième enveloppe devrait être débloquée à l’automne. Par ailleurs, SANOFI s’engage à investir 610 millions d’euros sur cinq ans, notamment dans une usine nouvelle.

Cet article vous a intéressé ?

Apprenez-en plus sur notre cabinet de conseils financiers pour projets innovants et financement de R&D.